Loading. Please wait...
fouiller

Аbou Rakhan Berouni

On appellait Berouni comme le savant-encyclopédiste, et cela tout à fait juste. Après soi  il a laissé les compositions en mathématiques, en astronomie, en physique, en botanique, en géographie, en géologie totale, en minéralogie, en ethnographies, en histoires, en chronologie etc.

Les historiens appellaient assez souvent toute la première moitié de XI siècle comme «l’époque de Berouni» dans la science. On dit, que la liste posthume de ses travaux faite par les élèves, a occupé 60 pages en petits morceaux usées. Parmi les travaux principaux on peut appeler – «le Canon de Masoude en astronomie et en étoiles», « Farmakognosie dans la médecine», «l’Inde, ou le Livre contenant l’explication des doctrines appartenant aux Indiens, acceptable par la raison ou rejeté», «la Science des étoiles» etc.

Abou Raykhan Makhammad Akhmad al-Berouny est né en 973 dans la ville de Kyat (la capitale de Khorezm). Il était l’orphelin. Étant déjà le savant connu travaillait à la cour du Schah de Khorezm, cependant à plus tard il était obligé de déménager à Kabassou. Berouni est mort à la ville de Gazni en 1048

Aujourd’hui  en Ouzbékistan il y a une ville de Berouni, à Tachkent l’université nommé d’Abou Raykhan Berouni. Le nom de ce grand savant, le génie du temps, respectent partout, ses travaux étudient et utilisent dans de divers domaines de la science.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Categories

Tags

Share it on your social network:

Or you can just copy and share this url
Related Posts