Loading. Please wait...
fouiller

Ata-Darvaza

Ces portes sont disposées dans la partie occidentale d’Itchan-Kala, ils sont considérés comme les portes principales pour l’entrée à la ville. Dans la partie intérieure des portes il y avait des 13 séries commerciales, le marché-tchorsou couvert. Et de la droite des portes s’installait la médersa Muhammed Aminkhan (1855), d’une gauche partie le palais de khan Ark (Kounya – аrk).

 

À l’intérieur des portes s’installaient la douane et le sarrafkhana (les locaux en échange l’argent). La valeur de la construction et ses montants, les structures conformément aux possibilités architecturales étaient désignée dans les normes très acceptables. Pour que la structure soit très stable, les formes des arcs des portes s’installaient à partir du poids de la charge tombant sur eux. D’en ligne briques mises on introduisait les poutres en bois, la charge tombant sur le dôme était distribuée selon quelques arcs. Dans cette méthode pour l’installation des petits dômes la brique est mise en forme “davra” et “balkhi”. En même temps l’intérieur du bâtiment est plâtré. La longueur les portes de 10 mètres, la largeur de 4 mètres. Dans les portes on arrangeait quatre locaux principaux, qui étaient détruits en 20-années du XX siècle et en 1975 étaient restaurés хивинскими par les maîtres-restaurateurs de Khiva dans l’aspect initial. Les battants des portes sont ornés des dessins très élégants sculptés végétaux “islimi” et l’ornement géométrique. Les battants des deux portes dans la partie centrale sont régularisés par les carrés équilatéraux (85 х 85 cm) les proportions identiques et les montants, où on inscrivait les cercles avec la représentation des étoiles octaèdres. À l’intérieur du cercle dans le battant droit à la langue arabe on a écrit la surate « Ikhlas » du Coran, dans un gauche battant – “Kalimai chakhadat” avec les mots “La ilakha illallokhu Moukhammadour Rasouloullokh” – c’est-à-dire, “Il n’y a pas de dieu excepté Allah et Muhammed – son prophète”. Les battants de ces portes étaient établis en réalité dans la partie d’entrée du palais-khaouli de campagne de  Moukhammed Aminkhan construit en 1850-1851 dans le village d’Angarik. Deux photodocuments confirmant sur ce fait, c’est-à-dire qu’eux étaient auparavant établis dans le palais-khaouli de Mouhammed Aminkhan se trouvent dans les fonds du musée-réserve naturel de Khiva Itchan-Kala. Sur les photodocuments le premier cameraman ouzbek et le photographe de Khorezm Khoudaybergen Divanov  a reproduit l’aspect des portes établies jusqu’à la destruction du palais-khaouli dans le village d’Angarik. Divanov a fait de prises de vues spécialement de ces portes de près, au dessous de la photo « Khaouli de Moukhammed Aminkhan à Angarik » a laissé l’inscription. Comme était déjà indiqué ci-dessus, actuellement ces portes sont les portes principales d’entrée de la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Categories

Tags

Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
show main info details details Like

Share it on your social network:

Or you can just copy and share this url
Related Posts