Loading. Please wait...
fouiller

La crypte d’Amir Temour

Dans 35 mètres vers l’est des restes du portail d’entrée de l’ensemble architectural Khazrat-i  Imam on dispose la crypte, que, comme les spécialistes croient, Amir Temour a préparé pour lui-même. Le monument est la construction unique architecturale. Le type semblable de la crypte sur tout Moyen et le Proche-Orient est absent. Il a le plan cruciforme aux frais des niches profondes d’arc. Est mis du calcaire.

 

Toute la surface des niches, les archivoltes des arcs, la partie des panneaux et les médaillons sont richement décorée par les inscriptions épigraphiques. La première présentation du texte des inscriptions était produite par Y.G.Goulyamov même en 1933. Plus tard, en 1942, le monument est devenu l’objet des études de M.E.Masson et G.A.Pougatchenkovaj, qui écrivent : «la Crypte est destinée à l’enterrement séparé, frappe par la solidité sévère et l’apparat extraordinaire». Les inscriptions murales sont accomplies par la variété de l’écriture souls et contiennent les fragments du Coran. L’inscription commence dans la niche occidentale de la crypte et se prolonge dans d’autres niches. On identifie les surates du Coran al-Moulk (67), al-Fatikha (1), et 255 versets  les surates al-Bakara (2), certaines prières bienveillantes (dua), les noms d’Allah (al-asma al-khousna), ainsi que les formules ordinaires pour tels monuments  pour glorifier du Dieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Categories

Tags

Share it on your social network:

Or you can just copy and share this url
Related Posts