Loading. Please wait...
fouiller

La médersa et le minaret d’Islam-Khodja

Le vizir et le beau-père de  khan de Khiva Isfandiyarkhan  II Seyïd Islam Khodja en 1908 – 1910 a construit  la médersa et le minaret près de l’ensemble du mausolée de Pakhlavan Makhmoud  . Islam  Khodja était un des gens célèbres du temps. Il a mis beaucoup de forces et le travail selon l’aménagement de la ville. Par ses efforts à Khiva ont été construit les bâtiments de l’hôpital, la poste, le télégraphe, les portes de Kocha-darvaza, le palais des réceptions officielles dans l’ensemble du palais de Nouroullabay, les nouveaux ponts des structures de fer dans certaines places de Khorezm.

Par un principal architecte du minaret était ustad Khoudaybergen ibn ustad Baba  Khorezmi, la construction de la médersa a été réalisée par le maître Khoudaybergen Khodja, les dessins de maïolique de la médersa et le minaret, à la base de l’esquisse des dessins d’Echmoukhammed Khoudayberdièv, étaient accomplis par les maîtres-keramistes du village de Madyr de la région de Khanka Balta Vaïsov et Madaminov. En rapport avec la construction du minaret le poète Niyozi a écrit le chronogramme en vers comprenant 48 lignes, l’exactement même chronogramme dans les vers de 47 lignes était écrit vers la construction de la médersa. Ces deux chronogrammes étaient découpés sur les dalles de marbre par le maître par le graveur selon le marbre usta Khoudaybergen Divan et sont établis sur la porte d’entrée de la médersa, ainsi que sur la partie extérieure du minaret à la hauteur de 10 mètres de la terre. En qualité vakuf  pour les médersas d’Islam Khodja a mis en relief des terres lui appartenant de 14 mille 451 tanap de terre.

La médersa comprend de 42 khoudjras, où  apprenaient et vivaient 50 étudiants, la partie antérieure de la médersa est bâtie à 2 étages. À droite de l’entrée au vestibule on disposait le local vaste de la mosquée d’hiver de coupole. La structure extérieure et l’ornement de la façade principale de la médersa liée au minaret selon le projet architectural ne se distingue pas d’autres médersas de Khiva. Les ailes latérales du portail sont régularisées des arcs côte à côte à un étage et les tours-gouldasta angulaires. Les parties supérieures des arcs sont ornées des dessins séparés en forme des lisérés et par des dalles glaçurées. Une petite cour de la médersa est entourée des cellules sans étages pour les étudiants. Aux murs de la cour il n’y a d’aucuns ornements. Du dos des parties derrière portail au-dessus des khoudjras du premier étage est bâti la terrasse à une colonne. Comme était indiqué déjà, le plus grand dans la médersa est le local de la mosquée de coupole, qui prend tout le parti du sud-ouest de la médersa. L’intérieur de la mosquée est accompli à caractéristique de l’oeuvre  des maîtres de Khiva du type les locaux des grands dômes. Sur la partie du sud intérieure du mur de la mosquée sous l’espace d’arc et mikhrab les mosquées sont ornées  par les dalles de maïolique avec les dessins et sculpté  de plâtre par l’ornement, créant un beau tableau.

Le minaret d’Islam Khodja se trouvant à côté de la médersa était bâti simultanément avec lui. La hauteur du minaret de 56 mètres, le diamètre de la circonférence de la partie inférieure de 9,5 mètres. À la construction du minaret on utilisait les accueils architecturaux et les méthodes des maîtres des architectes des deniers siècles. La partie supérieure du minaret en s’amincissant vers haut, s’achèvait par la corniche élégante et la lanterne de coupole avec la ratrappage en forme du croissant. La surface de la lanterne est ornée de la mise sous verre prise des briques céramiques  de différentes formes. L’espace entre eux est rempli par des dalles de maïolique de différentes coloris. La lanterne et la corniche sont ornée par des briques  de maïolique glaçurées  des tons verts-bleu clair, bleu clair (bleu clair) et blancs. Pour cette raison la partie supérieure du minaret se découpait  spécialement  au fond du ciel vif. Les briques glaçurées colorées présentaient dans l’aspect à dessin, les bandes ceignant l’air conique le corps du minaret selon la circonférence dans quelques places. En considération de ces particularités du minaret, les anciens habitants locaux affirment que, – “Sur le minaret de Khodja on présente les ornements de quatre saisons et douze mois”. Sous les formes simples et concrètes du minaret on peut remarquer les nouveaux accueils de la construction des locaux,  accessoires à l’architecture de Khiva.  Les nouvelles formes de construction caractérisées de l’architecture de Khiva de ce temps  ont trouvé la réflexion dans de nouveau bâtiments construits du nouveau type – la poste, le télégraphe, новометодной les écoles des méthodes novelles et les hôpitaux. Les maîtres à côté de l’utilisation des accueils des anciennes structures et les ornements, appliquaient la maçonnerie des briques en russe, les nouvelles formes des arcs et les recoupements dans la construction de ces bâtiments.

Établi sur la partie supérieure du minaret 2,5 de mètre le sommet de coupole est fabriqué en métal appelé patal (le mélange du bronze, le laiton et le cuivre). Fabriqué en ce métal le sommet pendant le temps défini brillait comme l’or.

Le sommet du minaret était restauré de nouveau à la veille de 2500 anniversaires de  la ville Khiva, avec l’application sur sa surface de la pellicule fine de la couverture d’or. À présent dans les locaux de la médersa s’installe et réalise l’activité l’exposition du musée “l’Art appliqué de Khorezm”.

Dans la médersa, en 1983, à 1200 anniversaire d’Al-Khorezmi il y a une exposition de «l’Art appliqué de Khorezm». L’auteur du plan thèmatique d’exposition le vice- directeur de la partie scientifique Iskandarov  R. A  l’exposition sont exposés 387 objets de l’art appliqué de Khorezm. Dans le service la grande collection de la gravure sur bois, la ciselure selon le cuivre, l’art de bijouterie et le tissu. Dans les paragraphes il y a des pièces uniques des maîtres de la gravure sur bois d’Ota Palvanov, Abdoulla Baltaèv, Sapa Bagbekov. À présent on conduit le travail de la dotation des pièces pour la tenue de réexposition les enrichissements des paragraphes du service de l’art appliqué. La place utile sous l’exposition 420m².

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Categories

Tags

Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
show main info details details Like

Share it on your social network:

Or you can just copy and share this url
Related Posts