Loading. Please wait...
fouiller

La mosquée synodique de Bibikhanoum

La mosquée synodique de Bibikhanoum est construite en 1399-1404 par le décret d’Amir Temour. Le nom est lié au nom de la femme principale d’Amir Temour Bibikhanoum (en réalité Saroymoulk khanoum).

La cour de la mosquée, de quatre parties entouré des arcs et les portails, a la superficie 63,8 х 76 m, la superficie globale du territoire de la mosquée 167 х 109 m. Selon les angles de la mosquée s’élevaient de hauts minarets, qui sont tombés en ruines graduellement à la suite des tremblements de terre. S’est gardé six parties liées architecturales de l’ensemble : le bâtiment avec les niches et de hauts portails, disposé de deux parties copies de lui diminuées, en bas – les portails divisés en deux de la mosquée et le minaret disposé à la partie occidentale nord. De deux parties de la cour – quatre les locaux avec les portails. La cour est mise par les dalles de marbre. Au centre de la cour on dispose le support immense en pierre pour le Coran, trouvant auparavant à l’intérieur du bâtiment principal.

Orné d’un beau liséré, les chapiteaux, l’ornement végétal et les inscriptions elle était fabriquée à XV siècle selon le décret d’Oulougbek du petit-fils d’Amir Temour. Sur elle on fait tomber l’inscription “un Grand régent, généreux kagan, le protecteur de la religion, les gardes de la direction de Khanafiya, le sultan original, le fils du sultan, le régent des musulmans d’Oulougbek Kouragan”. Une petite porte disposée près de l’entrée à la mosquée du portail monumental a la largeur de 18,8 m au centre.  Sur le portail dominent les minarets disposés de deux parties.

Du côté intérieur on arrange la deuxième petite porte de plus petit montant ayant les portes auparavant ornées du marbre liséré sculpté. Une large surface du portail est ornée des carreaux rayonnant, les ornements scutiformes. La pièce se trouvant derrière le portail est construite de simple, mais les formes majestueuses géométriques (le prisme cubique, les pièces mises sur la partie octaèdre les dômes inférieurs et supérieurs). Sur la surface intérieure du dôme inférieur sont portés les ayates du Coran, haut est fermé par le dôme orné des carreaux turquoise. Les formes principales des dessins sont exposées transparent azuré par des briques, entre eux sont mis les briques bleues claire, l’espace entre qui est rempli par les pierres blanches. Chaque élément des ornements de mosaïque, les racines, les petites tasses, les tiges, les boutons et les feuilles des couleurs sont spécialement découpé des morceaux en carreaux. Non par hasard il y avait une sentence que “s’il n’y avait pas le firmament du ciel, le dôme de la mosquée serait le seul dans le monde”.

Deux petits locaux disposés à côté du bâtiment principal avec des mékhrabes, bien que soient ses copies diminuées, se distinguent par la simplicité des dessins. Dans l’aménagement de la mosquée à côté des ornements pittoresques on utilise largement les ornements dorés en relief. Selon les témoins de l’historien Ibn Arabchakh, les contemporains étonnés du luxe et la grandeur de la mosquée synodique, ont proclamé : “les monuments d’archéologiques donneront à nos descendants la représentation originale sur les ancêtres”.

À l’occupation de Samarkand par les troupes de la Russie royale la mosquée synodique de Bibikhanoum était détruite par les obus d’artillerie. Même dans l’aspect détruit les détails architecturaux de la mosquée attirent l’attention par la magnificence, le raffinement des dessins. La variété des ornements témoigne du professionnalisme le plus haut des maîtres nationaux de ce temps. Après l’acquisition de l’indépendance de l’Ouzbékistan sur  l’initiative du Président de l’Ouzbékistan Islam Karimov on faisait l’attention spéciale à la restitution de plusieurs monuments architecturaux, y compris le mosquée de Bibikhanoum.

Selon la décision du Ministère de la République d’Ouzbékistan “Sur la célébration du 660 anniversaire d’Amir Temour” (le 29 décembre 1994) étaient passés les travaux de restauration de l’ensemble architectural.

La mosquée synodique de Bibikhanoum introduit les visiteurs dans le monde majestueux du beau.

L’adresse : Samarkand, rue Tochkent, 40.
Le temps de travail : de 08h00 à18h00.
Tél. : 8 (366 235-13-84; + 99898 573-44-86
www.sammus.uz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Categories

Tags

Share it on your social network:

Or you can just copy and share this url
Related Posts