Loading. Please wait...
fouiller

La place de Réghistan

La place de Réghistan à Samarkand est un modèle administratif, commercial-d’artisan, religieux et le centre éducatif de la ville orientale. Le mot «réghistan» signifie «la place sablonneuse». Au moyen âge dans toutes de grandes villes de l’Asie centrale la principale place de palais s’appelait Réghistan. Les places avec un tel nom étaient érigées à Boukhara, Tachkent, Chakhrisabz.

À Samarkand elle était un des modèles éminents de l’art d’urbanisation de l’Asie centrale. Y s’est reflétée toute l’histoire de plusieurs siècles de la ville. Au temps d’Amir Temour Reghistan — état une principale place commerciale de Samarkand. Au temps du conseil d’administration de Mirzo Oulougbek (1409 — 1449) la place devient, de plus, la place des rites officiels et les cérémonies. L’ensemble moderne de Reghistan comprend la médersa d’Oulougbek (1417 — 1420), la médersa de Cherdor (1619-1636) et à la médersa de Tillya-Kori (1647 1660). Sur le côté du Sud de la place de Reghistan on érigeait le bâtiment de la mosquée (transformé puis au refuge mistiques/khanaka) et s’installaient les tombes. Les ont construit d’après la disposition du Koutchkoundji-khan (1527 — 1530) de manière que le bâtiment principal était « de miroir » (koch) à la planification de la médersa de Tillya – Kori. Ce bâtiment était détruit pendant le tremblement de terre de 1904, et en 1910 était démonté. L’aspect actuel de Reghistan a retrouvé pour les dernières 100 années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Categories

Tags

Share it on your social network:

Or you can just copy and share this url
Related Posts