Loading. Please wait...
fouiller

Le mausolée d’Amir Timour

Le mausolée d’Amir Temour – un des monuments architecturaux de Samarkand de la fin de XIV – les débuts de XV siècles, connu parmi le peuple comme Gour Émir ou Gouri Mir (Mir Saïd Baraka). Au mausolée ont été enterrés Amir Temour, son festin Mir Saïd Baraka, les fils Oumarchajkh, Mironchokh et Chokhroukh, les petits-fils de Moukhammad Sultan, Oulougbek.

Selon les témoins de Babour, primordialement le petit-fils d’Amir Temour Moukhammad Sultan Mirza a construit la médersa de Tachkourgan dans la partie du sud de la forteresse de Samarkand. Après la mort de Moukhammad Sultan en 1403 selon le décret d’Amir Temour ce mausolée était construit au milieu la cour de la médersa. Jusqu’à nos jours se sont gardé le mausolée lui-même et la cour avec les portailes. Les études archéologiques ont montré que des deux côtés de la cour se sont gardés les fragments construit par Moukhammad Sultan de la médersa et des pièces de prières.

L’entrée au mausolée passe du côté du Sud dans la galerie construite par Oulougbek.

Le local pour les pèlerins rappelle dans le plan les palais de palais, est entouré des arcs, est orné de diverses peintures et est couvert du dôme intérieur. On dispose en haut la tombe du compagnon d’Amir Temour dans les marches militaires et Mir Saïd Baraka respecté par lui. Près du pied de la tombe de Saïd Baraka a été enterré Amir Temour. De trois parties de sa tombe il y a des tombes de Moukhammad Sultan, Mironchokh, Oumarchajkh. Par la suite on disposait ici les tombes des petits-fils et les arrière-petits-fils d’Amir Temour. Sur la tombe de Temour on met la néphrite bleue amenée par Oulougbek de la marche à la Mongolie. Sur la pierre on a taillé les mots contenant l’éloge de Temour, sa généalogie et l’épitaphe. Tous les tombeaux sont entourés de la grille entière sculptée de marbre mise par Oulougbek.

Dans les fenêtres du mausolée il y avait des grilles sculptées en bois, les portes étaient ornées d’une belle sculpture complexe. Au côté de l’Ouest adhère un haut portail. Hypothétiquement, ce portail se rapporte à XVII siècle. L’harmonie des proportions, les dessins et de divers ornements du mausolée témoignent d’une haute maîtrise de ses créateurs. Sur les portes du portail extérieur on garde le nom du maître – Moukhammad binni Makhmoud al-banno d’Isfakhoniy. Par la suite le mausolée avait été réstauré, le dôme était restauré de nouveau et étaient trouvés les fragments de la médersa.

Le mausolée d’Amir Temour, en étant la place sacrée pour les pèlerins d’Ouzbékistan et étrangers, représente en même temps un haut modèle architectural et l’art appliqué de l’époque Temourides.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Categories

Tags

Share it on your social network:

Or you can just copy and share this url
Related Posts