Loading. Please wait...
fouiller
  • Home
  • Musées à Tashkent
  • Le musée de la Mémoire des Victimes des Répressions l’ensemble Commémoratif « Chakhidlar khotirasi »

Le musée de la Mémoire des Victimes des Répressions l’ensemble Commémoratif « Chakhidlar khotirasi »

Le musée de la Mémoire des Victimes des Répressions est unique sur le territoire de la CEI. Dans lui tout lié par quelque image aux répressions et la poursuite du peuple de l’Ouzbékistan est présenté. La répression des mouvements nationaux de libération par la Russie royale, par la suite le régime soviétique, la destruction des couches les plus actives de la population et les intellectuels sous l’égide de la lutte avec les basmatches (les riches) et par l’activité contre-révolutionnaire, l’expulsion forcée du pays, les répressions de Staline – tous ces événements épouvantant sont reflétés dans l’exposition du musée.

Ils racontent des insurrections passant sur le territoire de la région, la chute de l’Autonomie de Kokand en Février 1918, le mouvement des djadides – les intellectuels de l’Asie centrale, qui faisaient un principal appui sur la formation et l’instruction, la partie desquels se produisaient pour l’indépendance de Tourkestan selon la Russie. Les nettoyages ethniques, la recherche des ennemis du dedans, le camp du GOULAG, et soi-disant “l’affaire cotonnière” en 1980 – toute cela des annales de l’histoire de la république.

La mémoire les perdus est sacrée. Le respect de la mémoire des victimes des répressions rêvant des jours actuels clairs, les vies ne regrettant pas au nom des buts nobles, élève nos pensées, nettoie l’esprit. Il est nécessaire d’élever les citoyens du pays, particulièrement la génération montante dans l’esprit du respect de la mémoire de nos ancêtres dévoués luttant pour la fête de la justice et les indépendances.

Pour construire l’État démocratique allant en passant des réformes politiques et économiques, se lever à une série avec les puissances principales mondiales, il est nécessaire comme on peut plus complètement connaître son histoire. Étudier et analyser ses pages clairs, ainsi que les sombres. Et tirer des leçons du passé les conclusions nécessaires.

On a construit  un nouveau parc, on met de jeunes thuyas, la forme les obélisques rappelant à chaque âme périssant, il y a beaucoup de couleurs – comme la mémoire à la souffrance du peuple et l’offre du respect des habitants de Tachkent.

Et tout  cela dans l’encadrement de l’eau: le temps traite les blessures, mais la mémoire ceux qui a péri innocemment, en protégeant le droit de penser et vivre selon la persuasion, toujours dans la mémoire du peuple.
L’adresse: rue Amir Timour, en face de la télétour de Tachkent.
Tél.: (+998 71) 212 42 46
Les heures de travail: de 9h00 à 17h00

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Categories

Tags

Like
View Bigger
Like 2
View Bigger
Like 1
View Bigger
Like 1
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
Like
View Bigger
show main info details details Like

Share it on your social network:

Or you can just copy and share this url
Related Posts