Loading. Please wait...
fouiller

Le musée de l’Astronomie

La nouvelle exposition du Musée de l’astronomie, créé au soutien de  l’UNESCO, se distingue par le pittoresque et laisse une bonne impression chez les visiteurs. L’intérêt spécial mérite la maquette du principal outil de l’observatoire d’Oulougbek – du quadrant méridien, où les élèves peuvent prendront connaissance du procès des observations astronomiques passées à l’observatoire d’Oulougbek. Dans le musée on présente la maquette de ses tableaux rendus célèbres « Zidj-et-Kouragoni », dont  avec l’exactitude frappante pour ce temps on définit les coordonnées de 1018 étoiles.

Ainsi, en juin 2009 à  Samarkand avait lieu la conférence Internationale scientifique au sujet: «Oulougbek et son rôle ont pris part au développement de l’astronomie mondiale» dont les savants de plus de 15 pays avaient travaillé. En novembre 2009 à Paris la Représentation de l’Ouzbékistan à l’UNESCO et l’Ambassade de l’Ouzbékistan en commun avec la société astronomique organisait la conférence consacrée à l’héritage scientifique d’Oulougbek.

Un des paragraphes du musée est consacré à l’histoire de la naissance de l’astronomie dans notre région, exerçant une grande influence sur le développement de toute la science mondiale. Parmi d’autres curiosités du musée – le télescope du maître rendu célèbre anglais de XVIII siècle de James Short. L’outil était inventé par le physicien célèbre Isaak Newton. Par les pièces uniques sont oktant (le prédécesseur du sextant moderne), construit par  le mécanicien de Londres Gadléé selon l’idée de Newton, et le réflecteur de l’opticien connu anglais  de Dollond.

L’intérêt des amateurs des anciens objets provoquera le chronomètre maritime inventé par l’horloger de Londres de XVIII siècle par Garrison. Pour l’invention le maître était honoré au prix institué par le parlement anglais sur proposition de Newton. Encore unes heures de la société d’Amsterdam « Xovu » servaient de l’observatoire de Tachkent du principal chronomètre de1873 jusqu’à 1931. Ces heures plusieurs décennies servaient aussi pour les habitants de Tachkent du standard du temps.

Aussi le télescope allemand de XVIII siècle, le télescope français de la fin XIX – les débuts du XX siècle sont entré dans l’exposition du musée, la globe céleste de Moukhammad Charif Boukhari de XIX siècle.

Dans l’exposition on insère les médailles nominatives de la société du Pacifique astronomique et l’Académie des Sciences du pays attribuée au savant de Tachkent Stefan Kozik pour l’ouverture de deux comètes en 1936 et en 1939.

Dans le musée on présente les portraits des plus grands astronomes de tous les temps, les photos des planètes et les étoiles, ainsi que de principales bases scientifiques de l’institut Astronomique – l’observatoire unique à Maydanak et Kitab широтной les stations de la latitude.

On présente dignement dans le musée l’astronomie moderne ouzbèke conduisant l’étude de la Terre, d’autres planètes et de petits corps du Système solaire, les étoiles non stationnaires, la formation des étoiles, le dynamisme des accumulations stellaires dans notre Galaxie et après ses limites – les accumulations des autres galaxies. En commun avec les astronomes américains et allemands les savants ouzbeks font l’ouverture sensationnelle mondiale: on confirme la théorie de la formation autour de jeunes étoiles des planètes. Les études sont conduites avec l’utilisation des plus grands observatoires du monde, y compris l’observatoire unique national de Maydanak se trouvant dans les 120 kilomètres au sud de Samarkand.

L’institut astronomique de l’Académie des Siences de l’Ouzbékistan est l’institution la plus vieille scientifique non seulement dans notre pays, mais aussi dans toute la région de l’Asie centrale. Il était organisé en 1873 comme l’observatoire de Tachkent astronomique, et en 1966 est transformé à l’institut Astronomique.

En dehors de l’activité purement de recherche les collaborateurs de l’Institut s’occupent activement de la popularisation des acquisitions de la science et l’augmentation de la qualité de l’enseignement de l’astronomie. Ainsi, les collaborateurs de l’Institut mettent en service les observatoires d’étude astronomiques à l’université d’État de Samarkand (2006), à l’université d’État Andijan (2008). À présent il y a un assemblage du télescope pour l’université Nationale de l’Ouzbékistan.

Dans l’institut Astronomique il y a une collection la plus riche des outils astronomiques utilisés dans le passé. Aujourd’hui ces outils sont les témoins du développement de la science astronomique, les témoins oculaires de son histoire.

Chaque  année l’institut Astronomique est visité par des  mille élèves d’écoles, des lycées académique et les collèges professionnels, où ils font connaissance avec les acquisitions de l’astronomie, par de grandes créations de nos ancêtres, les premiers reçoivent la représentation sur le travail de recherche.

L’adresse: rue Astronomique, 33
Tél.: (+998 71) 235-81-02

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Categories

Tags

[advanced_iframe securitykey="506d25a6faa796754f482557f5510a793e250065" src="https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m14!1m8!1m3!1d11984.73931303659!2d69.2421688!3d41.3265941!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x0%3A0x5de748623e7d479b!2z0J_Qu9Cw0L3QtdGC0LDRgNC40Lk!5e0!3m2!1sru!2s!4v1477859752102" width="100%" height="100%"]
show main info details details Like

Share it on your social network:

Or you can just copy and share this url
Related Posts