Loading. Please wait...
fouiller

L’ensemble commémoratif d’Imam Al-Boukhari

Un d’éminent des maîtres de hadiths du monde musulman Imam al-Boukhari est né à Boukhara le 21 juillet 810 ans, est mort dans le village de Khartang (la région actuelle Tchelak de la région de Samarkand) dans 25 km de Samarkand, où en 870 il était enterré. Cependant cette place au cours des siècles s’avéra négligée.

 

L’ensemble était restauré avec le recouvrement par l’Ouzbékistan indépendance. Le 29 avril 1997 a était acceptée la Décision du gouvernement de la République d’Ouzbékistan «De  la célébration du 1225 anniversaire d’Imam al-Boukhari selon l’hégire — le calendrier de lune». En novembre de la même année la conférence Générale de l’UNESCO prend la décision de la participation en 1998 à la célébration de la date mémorable – le 1225 anniversaire du savant Ismaïl al-Boukhari. En raison de cela a était construit l’ensemble commémoratif près du tombeau d’Imam al-Boukhari, accompli aux traditions de l’ancienne architecture de l’Asie centrale. La place totale mise en relief du monument fait 10 hectares. L’ensemble adhère à la grande route Samarkand — Imam al-Boukhari (25 km).

La construction de l’ensemble et les travaux de bien aménagement se réalisaient sous la conduite du Président de la République d’Ouzbékistan d’Islam Karimov. À la construction de l’ensemble participaient les maîtres et les artisanats nationaux de Samarkand, Boukhara, Khiva, Tachkent, Andijan, Kokand et Chakhrisabz. À la base des traditions nationales architecturales on érigeait le mausolée, la mosquée, le local et les autres.
Une façade principale du local de l’ensemble est tournée au sud. L’entrée à l’ensemble est produite par trois grandes portes sculptées de la construction d’arc. L’entrée principale par le darvaza-khana est érigée d’une grande terrasse en arc dans le style national. Sur la partie de la façade du portail d’entrée on écrivait le texte de l’histoire de la construction de l’ensemble dans les langues arabes et ouzbèkes. Sur l’entrée de grand darvaza-khana, à droite, se  sont installées d’autres pièces administratives. Sur l’axe central de l’ensemble on disposait le mausolée d’Imam al-Boukhari. Cette construction en forme du cube est couronnée  par le dôme de 17 m. Les murs sont régularisés par les dalles vert clair, bleu clair, blanc glaçurées, le marbre, l’onyx et le granit. À droite sous l’onyx remis à neuf bleu clair par l’épitaphe (sagan) de l’étage supérieur il y a une tombe d’al-Boukhari, couvert du marbre. D’une gauche partie du préau on dispose la mosquée, la place de 786 m².  La  superficie globale des terrasses est 214 m². A  la mosquée peuvent prier simultanément les 1500 croyants.
Aux niches de mikhrab pend le kisva — la couverture de Kaaba offert au Président de l’Ouzbékistan à Islam Karimov par le roi de l’Arabie Saoudite de Fakhd ibn Abdoulaziz. A l’aile gauche de la petite cour on dispose la salle avec les locaux supplémentaires (mionsérail). Le dôme de mionsérail, comme d’autres dômes, identique  par le montant et le volume. Dans ce bâtiment on dispose la bibliothèque, les cabinets des collaborateurs scientifiques et d’autres pièces. Sa superficie globale fait 946 m². Dans la bibliothèque se trouvent les modèles uniques des manuscrits du Coran, de différentes éditions, ainsi que les modèles de l’oeuvre d’Imam al-Boukhari. À côté de l’ensemble d’Imam al-Boukhari il y a un bâtiment du centre International Imam al-Boukhari, fondé par le decret du Président de la République d’Ouzbékistan Islam Karimov du 23 mai 2008. L’ensemble d’Imam al-Boukhari une des constructions les plus grandes et uniques d’un tel type créées dans notre pays pour les derniers siècles. Cet ensemble, comme le Président Islam Karimov disait, non seulement la place de l’adoration sacrée, mais encore  une de telles places à l’Ouzbékistan, qui rend célèbre notre patrie et joue un grand rôle dans l’éducation de la jeune génération, oblige chaque personne à réfléchir à la vie et l’éternité.
Un principal portail de l’ensemble d’Imam al-Boukhari. Par les écritures koufique et souls a été  écrit les fragments du Coran (2 : 186 : 59 : 10). Toutes les inscriptions à l’ensemble sont exécutées par le calligraphe Khabiboullo Solikh.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Categories

Tags

Share it on your social network:

Or you can just copy and share this url
Related Posts